Une mission PLURI-disciplinaire et pluri-partite
Dans un contexte mondial de demande croissante en ressources minérales de plus en plus diversifiées, l’industrie minérale (mines, carrières, opérations de première transformation) soulève des enjeux cruciaux pour les sociétés contemporaines. Ces enjeux sont amplifiés par les tensions géopolitiques, les besoins nouveaux liés à la transition énergétique et numérique et par les attentes désormais incontournables de la société civile, qui souhaite être associée aux processus de prise de décision concernant l’exploitation des ressources du sous-sol. 
 
D’un côté, les entreprises minières du domaine de l’industrie minérale et l’administration publique font aujourd’hui face à des enjeux multiples de grande ampleur. Les besoins s’intensifient, les valeurs changent, les technologies sont bouleversées et l’industrie des ressources connait une rupture qui remet en cause ses pratiques historiques. Depuis plusieurs années déjà, les entreprises sont soumises à des normes et ont mis en place des bonnes pratiques pour minimiser leurs impacts environnementaux et les pollutions intrinsèques à leurs systèmes d’exploitation et de production. Actuellement les principales préoccupations des entreprises concernent les relations avec la société civile, les impacts de la digitalisation et de l’automatisation, l’optimisation des rendements, les coûts croissants de production, le mix énergétique, et l’avenir des personnels. 

D’un autre côté, la société civile et les collectifs qui en sont issus sont extrêmement vigilants envers les choix stratégiques faits à propos des ressources minérales. Ils pointent notamment du doigt les séquelles minières, et questionnent, de manière transversale, la réalité des promesses de développement territorial associé aux projets d’exploration et d’exploitation.
Pour faire face à ces défis, il importe d’étudier et de comprendre les interactions entre les acteurs d’un territoire pour faire émerger les pressions qui s’exercent sur l’ensemble des ressources du territoire. Il faut également tenir compte des dynamiques diverses et de leurs impacts qui agissent sur les trajectoires possibles pour le territoire. Cette approche est indispensable pour faire converger un projet de territoire et un projet d’entreprise. La prise en compte globale et transversale des impacts doit permettre de proposer des actions concrètes pouvant aller jusqu’à des changements de paradigme qui devront faire évoluer à la fois les modèles territoriaux et les modèles de développement du secteur extractif et de première transformation.  
 
La Chaire
Industrie Minérale & Territoires fédère les meilleures compétences académiques françaises dans le domaine de l’industrie minérale pour accompagner les citoyens, les pouvoirs publics, les centres de recherche et de formation et les entreprises dans leurs réflexions sur les choix liés aux projets d’exploitation des ressources minérales. La chaire se situe en amont des problématiques opérationnelles. Elle propose une analyse des débats et controverses liés à l’exploration et à l’exploitation des ressources minérales. Elle réalise des études de cas détaillées consacrées à des territoires miniers et à des méthodes d’anticipation ou de gestion des impacts. Elle propose une plateforme pour un partage de retours d’expérience. Sur la base d’une approche interdisciplinaire associant étroitement des compétences techniques et de sciences humaines et sociales, la chaire fournira les outils analytiques permettant d’appréhender les évolutions des relations entre les différentes parties prenantes du système minier (employés, communautés minières, utilisateurs en aval, décideurs privés et publics, groupes industriels, société civile, etc.), mais aussi les transformations technologiques de l’industrie minérale (automatisation, mine 4.0, etc.).
 
Copyright © 2020 - Tout droits réservés -
 www.industrie-minerale-territoire.fr 
 
 OPENELEMENT. TEMPLATE réalisé par  SENSODE