Une équipe pluri-disciplinaire

Les Porteurs de la Chaire regroupent un ensemble de chercheurs juniors et sénior, issus des 4 écoles fondatrices. En capacité de tisser des liens avec l’ensemble des parties prenantes impliquées dans la thématique Industrie Minérale & Territoires, ils portent les valeurs d’innovation, d’efficacité, d’objectivité et d’esprit critique, et d’exigence du respect de l’environnement et des cultures. Ils s’appuient sur un réseau national et international de collaborateurs en capacité d’apporter leurs compétences et leurs propres relations académiques et institutionnelles, au montage et à la mise en œuvre de certains des projets. 
 
Un Secrétaire Général, a été recruté pour assurer la coordination et la continuité de l’activité scientifique et pédagogique. Il est également chargé du suivi administratif, financier, juridique, et de la communication. Il est assisté par les directions opérationnelles et services supports de la fondation IMT, ainsi que par les Porteurs de la chaire. 
Coordinateur scientifique de la Chaire
Yann Gunzburger, Maître de conférences à Mines Nancy,
s’intéresse aux enjeux géoscientifiques et humains de l’exploitation des ressources minérales, en particulier à la manière dont les projets d’ingénierie du sous-sol s’intègrent dans leur territoire naturel et humain. Géomécanicien de formation, il a développé une recherche pluridisciplinaire originale permettant d'appréhender l’industrie minérale dans ses multiples dimensions, tant techniques et technologiques, que géographiques, humaines, économiques, juridiques, politiques, etc., selon une logique d’analyse des risques induits et subis. Il a figuré parmi les initiateurs du Réseau d’excellence Mine & Société en 2013-2014 et en fut le premier coordinateur scientifique en 2015.

Jean-Alain Fleurisson est Maître de recherche au Centre de géosciences de MINES ParisTech où il est impliqué, depuis près de 30 ans, dans l’enseignement et dans de nombreux projets de recherche dans les domaines de la Géologie de l’ingénieur intégrant les enjeux socio-environnementaux. Il est responsable du mastère spécialisé MIRIS (Mineral resources industry and society) qui forme des experts de l’industrie des ressources minérales pour accompagner le secteur des mines et carrières vers la meilleure intégration possible des projets d’exploitation dans leur environnement physique et humain, en concertation avec les acteurs du territoire. Il a contribué à la création du Réseau d’excellence Mine & Société dont il fut le coordinateur scientifique en 2017-2018.
Brice Laurent est chercheur au Centre de sociologie de l'innovation de MINES ParisTech. Ses travaux s'inscrivent dans les domaines des études sociales des sciences et des techniques et analysent les relations entre la connaissance scientifique et l'organisation démocratique. Il a publié des ouvrages et des articles sur les tentatives d'anticipation des risques des technologies émergentes, la production et l'usage de l'expertise pour la décision publique, et les controverses relatives aux catégories réglementaires. Il s'intéresse depuis quelques années à la politique de l'extraction des ressources minérales, via des enquêtes réalisées sur des terrains français et étrangers.

Docteur en géologie de l’ingénieur et actuellement directeur du Musée de minéralogie à MINES ParisTech, Didier Nectoux a débuté sa carrière comme ingénieur de recherche dans l’industrie, puis l'a continuée en tant qu’enseignant chercheur durant 21 ans à l’école des Mines d’Alès, institution au sein de laquelle il a en particulier exercé deux fonctions : l’une en tant que responsable du Musée, l’autre en tant que créateur et responsable de formation d’ingénieurs par apprentissage dans le domaine de l’éco-construction. Depuis 8 ans à MINES ParisTech il s’emploie à faire connaître le musée de minéralogie et ses collections qui font partie des plus belles collections au monde. Par des actions de vulgarisation (livres, expositions, vidéos, émissions radio et télévision) il fait découvrir au grand public non seulement la beauté mais aussi et surtout l'utilité des minéraux, matières premières nécessaires à toutes les activités humaines.

Judith Sausse est Directrice de l'ENSG (École nationale supérieure de Géologie) de Nancy pour un premier mandat de cinq ans depuis octobre 2018. Elle est également et depuis 2013, Professeur des Universités à l'École des mines de Nancy. Après avoir soutenu sa thèse de doctorat en géosciences à l'université de Lorraine en 1998, elle obtient une HDR (habilitation à diriger des recherches) en 2009. Elle débute sa carrière comme Maître de Conférences à la faculté des sciences et technologies de l'université de Lorraine de 2000 à 2013, et assure la direction de la formation "Ingénieur Civil" des Mines de Nancy de 2011 à 2017. Dans le cadre de ses activités de recherche au sein du laboratoire GeoRessources de l'Université de Lorraine, Judith Sausse est l'auteur de plusieurs publications sur de nombreuses thématiques : géothermie profonde, géophysique et pétrophysique des réservoirs, ou encore géomodélisation 3D. 

Professeur émérite à Mines Nancy, Jack-Pierre Piguet figure parmi les initiateurs du Réseau d’Excellence Mines et Société à l’origine de la Chaire. Ingénieur civil des Mines (Ecole des Mines de St Etienne), son parcours professionnel débute au CERCHAR (Centre d'études et de recherches des Charbonnages de France) en tant qu’ingénieur de recherche. Sa carrière de professeur commence quant à elle en 1983 à l'Ecole des mines de Nancy. Jack-Pierre Piguet fut directeur de l'Ecole entre 2006 et 2011, responsable du département d'enseignement « Sciences de la terre et environnement » de 1987 à 2003, Directeur du CESTEMIN (Centre d'études supérieures des techniques minières) de 1990 à 1998, et Directeur du LAEGO (Laboratoire environnement, géomécanique et ouvrages) de 1997 à 2000. Ce laboratoire est associé à l'INERIS (Institut national de l'environnement industriel et des risques), dont Jack-Pierre Piguet est à cette époque conseiller scientifique. De janvier 2001 à janvier 2006, Jack-Pierre Piguet a par ailleurs été en délégation à l'ANDRA (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) pour y diriger le Laboratoire souterrain de recherche de Meuse/Haute Marne pour l'étude de la faisabilité d'un stockage souterrain de déchets radioactifs à haute activité et vie longue. Membre de plusieurs sociétés savantes, et de comités d’experts, il a été Président du Comité Français de Mécanique des Roches de 2001 à 2004. 

Lev Filippov est un Enseignant-chercheur à l’Ecole nationale supérieure de Géologie de Nancy où il assure la responsabilité des formations d’ingénieur en Génie et gestion des Matières premières minérales, de spécialité master STPE « Ingénierie des Georessources ». Il est l’un des initiateurs et le Responsable du programme d’excellence Master international « Ressources engineering » (Emerald) avec les partenaires européens reconnus dans les domaines d’exploration, d’exploitation et de valorisation des ressources minérales. Il assure également la responsabilité pour l’ENSG du Mastère spécialisé MIRIS.  
Il est fortement impliqué dans la recherche fondamentale et appliquée dans le domaine de traitement des minerais en tant que animateur de l’équipe « Valorisation des ressources et des résidus » au Laboratoire Georessources. Il coordonne de nombreux projets de recherche avec les partenaires industriels et académiques européens et internationaux. Il est auteur de plus de 200 publications scientifiques et de brevets d’intentions internationaux.  

Marc Vinches est Professeur à l’IMT Mines-Alès. Il anime, depuis 2018, l’équipe de recherche « Eau, ressources, territoires » du laboratoire de Génie de l’environnement industriel, au sein duquel il codirige plusieurs thèses concernant l’intégration de l’industrie extractive dans les territoires, en France et dans des pays du Sud, associant sciences de la terre, analyse de données, et techniques de modélisation. Marc Vinches est diplômé de l’Ecole des Mines d’Alès (Ingénieur en génie civil) et de l’Ecole des Mines de Paris (Docteur en techniques et economie de l’entreprise minière). Après plusieurs expériences industrielles dans le BTP, Marc Vinches a poursuivi sa carrière comme Enseignant-chercheur à l’Ecole des mines dans les disciplines du Génie civil et Minier. Il fut notamment responsable de plusieurs options et formations au sein de cette école, notamment d’une section de formation d’ingénieur de spécialité par apprentissage et alternance, et enseigne dans le mastère spécialisé "Exploitation et environnement Miniers".

Francois Manné est Ingénieur divisionnaire de l'industrie et des mines à l'IMT Mines Alès et responsable depuis 25 ans du département « Ingénierie du sous-sol et exploitation des ressources minérales » ainsi que du mastère spécialisé« Exploitation et environnement miniers ». Il fut aussi responsable des départements « Génie civil » et « Sciences de l’entreprise ». Ses activités d'enseignement et de recherche portent sur la « mine du futur, intégrée, connectée et évolutive » mais aussi sur la création de projets pédagogiques collaboratifs permettant de réunir l’ensemble des acteurs du processus miner afin de développer la capacité des futurs ingénieurs des mines à gérer des projets complexes, par analyse holistique et systémique, à scénariser et à prendre des décisions de façon rationnelle et responsable. François Manné est diplômé de l'IMT Mines Alès (Ingénieur - option sol et sous-sol), docteur en Génie des procédés de l'Ecole des mines de Saint-Etienne et de l'Institut polytechnique de Grenoble. Francois Manne a reçu la médaille de la section Exploitation de la société de l'industrie minérale, section dont il a été Président.
Juliette Cerceau est Enseignante-chercheuse à l’IMT Mines Alès au Laboratoire de génie de l'environnement industriel. Docteur en sciences et génie de l’environnement de l’Ecole des mines de Saint-Etienne, et qualifiée en aménagement du territoire, Juliette Cerceau conduit des travaux de recherche sur l’écologie territoriale comme processus de construction territoriale. Ses travaux de recherche visent ainsi à améliorer la compréhension des interactions entre activités humaines et environnement cristallisées autour de certaines ressources territoriales (eau, minéraux), pour mettre en capacité les acteurs locaux à adapter leurs stratégies de développement territorial en adéquation avec les conditions environnementales locales. Son approche transdisciplinaire tente de renouer le dialogue entre sciences de l’environnement (systémique, écologie des écosystèmes, écologie industrielle) et sciences humaines et sociales (géographie sociale, histoire et analyse prospective, modélisation participative) pour évaluer les impacts et la résilience des trajectoires territoriales.
Noémie Fayol est Enseignante-chercheuse à l’IMT Mines Alès au Laboratoire de génie de l'environnement industriel au sein de l’équipe Eau, ressources, territoires. Ses activités d'enseignement et de recherche portent sur la géologie des ressources minérales et les activités extractives avec un intérêt particulier pour leur intégration territoriale. 
Après un diplôme d’ingénieure géologue (UniLaSalle, 2010), elle débute sa carrière en tant que géologue d’exploration au Québec. En 2016, elle obtient un Doctorat en Science de la terre et de l’atmosphère de l’Université du Québec à Montréal. De retour en France, Noémie Fayol a poursuivi sa carrière dans l’industrie minière en tant que Géologue-Cheffe de projet pour la société Variscan Mines avant de rejoindre l’IMT Mines Alès en 2018. 

Secrétaire Général de la Chaire
Docteur en géosciences et Ingénieur civil de l’Ecole des Mines de Nancy,
Philippe Kister possède 15 années d’expériences dans l’industrie minérale. Il a exercé différentes fonctions (Chef géologue, Chargé d’affaires, Directeur de projet, Directeur des opérations) au sein de groupes majors (Areva, Crédit Agricole CIB) et juniors (ULC, Chaketma Phosphate, Alliance Minière Responsable), sur un large panel de ressources naturelles (uranium, or, cuivre, phosphate, bauxite) à l’international (Russie, Finlande, Afrique du Nord, Afrique de l’Ouest et Afrique Centrale). Ses domaines de compétence couvrent le développement de projets miniers, de l’exploration à la mise en production, incluant notamment la définition des ressources, les études de faisabilité technique et financière, et la gestion des impacts environnementaux et sociaux. Philippe Kister a figuré parmi les initiateurs du Réseau d’excellence Mine & Société en 2013-2014 et a toujours conçu son parcours industriel en lien étroit avec le secteur académique de l’Enseignement et de la Recherche.


 
Copyright © 2020 - Tout droits réservés -
 www.industrie-minerale-territoire.fr 
 
 OPENELEMENT. TEMPLATE réalisé par  SENSODE